18déc

Le déni de grossesse.

Catégorie : Grossesse
deni-grossesse

Le déni de grossesse est le fait pour une femme enceinte de ne pas avoir conscience de l’être. Aussi bizarre et particulier que cela soit, la femme ne ressent aucun des symptômes de la femme enceinte. Cela peut durer une partie ou toute la grossesse.

Toutes les jeunes femmes décrivent le même scénario : l’absence de symptôme de grossesse, la prise d’un contraceptif et la stupéfaction à l’annonce d’une grossesse parfois très avancée. En France, près de 1 000 femmes sont concernées par ce problème de santé publique.

Une grossesse sans symptôme

Lors du déni, la grossesse se passe en toute discrétion. La femme ne prend pas de poids. Elle n’a pas le ventre rond des femmes enceintes. Il n’y aucun signe physique visible.

On peut se poser la question : où se cache le bébé ? Les règles ou saignements continuent régulièrement. Les signes minimes que les mamans arrivent à détecter sont la dureté du ventre et des douleurs épisodiques. Beaucoup assimilent cela à la constipation ou à des règles douloureuses.

Les médecins même aguerris n’arrivent pas à déceler la grossesse. Des études ont été réalisées sur le déni de grossesse et ont démontré qu’il n’y a pas de règles.

Les femmes peuvent déjà être mères d’un ou deux enfants et faire un déni de grossesse. Comme elles ne ressentent pas les symptômes de grossesse, elles ne sont pas alertées.

Le déni de grossesse touche les femmes de tous âges. Beaucoup de personnes pensent à tort que le déni de grossesse ne touche que les très jeunes filles ou atteintes de troubles psychologiques. Ces croyances sont fausses.

Le déni de grossesse touche toutes les classes sociales. Des femmes en situation d’exclusion à celles des hautes sphères de la société, aucune femme n’est protégée du déni de grossesse.

Les bébés du déni

Les bébés sont cachés dans le ventre de leur mère. Les médecins affirment que le bébé se positionne en longueur. Si le déni est partiel et que la future maman apprend l’existence de la grossesse avant le terme, cette dernière peut réagir, en préparant la naissance et en s’entourant d’une équipe médicale.

Parfois, la grossesse devient visible à ce moment-là. D’autres feront peut-être le choix de partir à l’étranger pour un avortement, vu que le délai légal en France est de douze semaines.

Lorsque le déni est total, la femme part à l’hôpital pour des douleurs au ventre. Elle apprend qu’elle est en plein travail et qu’elle va accoucher. Toutes les femmes peuvent imaginer le choc d’une telle annonce et le manque de préparation matérielle et psychologique de la future maman.

Certaines femmes accouchent chez elles, seules. Le risque de mortalité pour le nourrisson est élevé, faute de soins. Ces mères ont besoin être accompagnées, pas à pas, dans leur nouvelle vie, avec des puéricultrices et des psychologues.

En effet, lors d’une grossesse voulue, une future maman a huit à neuf mois pour se préparer à accueillir bébé. Dans le cadre d’un déni de grossesse, toute cette période doit être rattrapée.

Suite à la naissance, les bébés présentent deux types de comportement :

  • Très expressifs, ils pleurent et se manifestent sans cesse, comme pour montrer leur présence
  • Toujours très discrets, ils pleurent peu et dorment beaucoup, comme un prolongement de la grossesse.

Le rôle du parent est alors essentiel, pour que bébé fasse sa place dans le monde. La famille joue un rôle primordial. La maman peut être dépassée par l’événement, avoir du mal à se sentir mère et même faire une dépression post-partum.

Aujourd’hui, l’Association Française pour la Reconnaissance du Déni de Grossesse souhaite la reconnaissance juridique du déni de grossesse, pour une meilleure protection des femmes.

3 Commentaires à Le déni de grossesse.

  1. Caroline dit :

    Bonjour,
    Je prépare actuellement un mémoire sur le déni de grossesse TOTAL et je suis à la recherche des informations suivantes (dans le cadre où les parents souhaitent garder l’enfant) :
    – quelles sont les démarches à suivre pour la déclaration de naissance auprès de la mairie et de la CAF?
    – les parents ont-ils droit à la prime à la naissance (donnée habituellement au 7éme mois de grossesse) et à l’APAJE (allocation versée mensuellement)?

    Je ne trouve pas de sites expliquant ceci.
    Merci d’avance pour votre réponse.

  2. christine dit :

    Bonjour Caroline

    Il serait sans doute souhaitable de vous adresser aux organismes officiels pour être certaine de la réponse.

  3. Il faut faire très attention et écouter son corps pour éviter ce genre de problème!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *