05jan

Qu’est-ce que le phénomène des bébés reborn ?

Catégorie : Shopping
bébé reborn

Phénomène né aux Etats-Unis, les poupées reborn connaissent un succès grandissant en France et déchaînent les passions. Bien qu’elles ne soient pas un succès commercial si retentissant, la création de ces poupées demande un réel sens artistique et du détail.

Pourquoi ce type de poupée fait-il couler autant d’encre ?

Les poupées reborn (renaissance) sont troublantes de réalisme. Elles ressemblent en tous points à un vrai bébé. Le poupon prend alors un tout autre statut. A la fois fascinants et dérangeants, les reborn sont des œuvres artistiques, qui peuvent entrainer des dérives, vers une humanisation de l’objet.

Un travail artistique hors du commun

Les personnes qui créent des bébés reborn, les reborneuses, sont des vraies artistes, avec un sens aigü du détail. Chaque poupée doit créer une illusion parfaite. Comment font-elles pour réussir le pari de nous faire confondre jouet et vrai bébé ?

  • Le langage. Lorsqu’on s’adresse à une reborneuse, cette dernière n’emploie jamais un vocabulaire commercial. La poupée dispose d’une fiche de naissance, avec un prénom, son poids, sa taille… Les sites de vente en ligne sont des nurseries et l’acheteur potentiel adopte un reborn.
  • Les accessoires. Le bébé reborn peut être habillé avec des vêtements de bébé. On peut acheter des habits de la taille prématurée à 6 mois. “L’enfant” peut même avoir un bracelet de naissance. Certaines « reborneuses » achètent parfois des vêtements sur notre boutique.
  • La peinture. Chaque bébé reborn est peint et c’est lors de cette étape qu’il prend des allures de bébé garçon ou fille. Veines, plis, couleur de peau peints sur le silicone ont une importance capitale, afin que le jouet prenne vie. La reborneuse doit également implanter des cheveux, des cils et des sourcils. Le regard est essentiel si le poupon a les yeux ouverts : il doit être vif et brillant.

Le travail a un prix : il faut compter entre 100 et 500 euros, pour une poupée. Autant dire que l’on ne met pas un reborn entre les  mains d’un jeune enfant. L’avantage est que chaque objet est une pièce unique et donc devient un jouet de collection.

Le bébé reborn : un réalisme déroutant entre jouet et humain

Pourquoi le bébé reborn ne crée pas l’unanimité ? Les détracteurs du jouet s’opposent à la confusion portée avec un vrai enfant, qui entraîne des dérives du comportement. De nombreux reportages ont été tournés sur des personnes, qui promenaient leur reborn en porte bébé, en poussette, dans les lieux publics. Le jouet est humanisé à l’extrême, ce qui perçu comme malsain.

Des thérapeutes conseillent l’achat d’un bébé reborn, pour aider à surmonter l’épreuve du deuil de l’enfant, non pas comme une substitution de l’enfant décédé, mais bien pour montrer à la jeune maman endeuillée, sa “capacité potentielle” à s’occuper d’un autre enfant. Cette théorie est controversée, mais l’épreuve de la perte d’un enfant est si douloureuse, qu’il n’est pas possible de juger des parents qui essaient d’apaiser un peu leur peine.

Les bébés reborn peuvent même effrayer. L’absence de vie de la poupée fait que certaines personnes y voient même un enfant mort : un corps lourd qui ne s’anime pas et qui ne communique pas.

Vous l’aurez compris, le bébé reborn ne fait pas l’unanimité. Pour qu’il entre dans les mœurs sans heurter les sensibilités de chacun, il faut impérativement qu’il reste à sa place de jouet et d’objet de collection.

Pour aller plus loin : Attention, ceci n’est pas un bébé

* illustration photo : Reuters – Bébé reborn réalisé par l’artiste Belge Béatrice Van Landeghem

5 Commentaires à Qu’est-ce que le phénomène des bébés reborn ?

  1. X dit :

    Je doute que ce genre de poupée peuvent aider à surmonter la terrible épreuve qui consiste à perdre un enfant. Il peut même être dangereux dans le sens ou certains parents qui vivraient dans le dénis peuvent réellement le substituer à leur enfant.

  2. laure dit :

    J’ aime bien l’ idée que la mère pourrait élever un bébé reborn en attendant d’ avoir un vrai bébé, cela lui occupera un peu l’ esprit.

  3. Audrey dit :

    Etrange pratique… surmonter la perte d’un enfant ou des difficultés à en avoir un est difficile mais comme tous les accessoires de substitution, rien ne vaut l’original. Une thérapie me semble plus adaptée pour accepter de vivre avec le manque plutôt qu’essayer de le combler avec un « enfant » en plastique…

  4. Nini dit :

    En tant que collectionneuse de ce genre de bébé, je tiens à préciser qu’il faut que l’on arrête de nous prendre pour des personnes dérangées ou en mal d’enfant, ce qui n’est pas du tout mon cas. Je collectionne ces bébés reborn juste pour le plaisir de les contempler, comme on contemplerait un tableau. Je les trouve beaux, les apprécie et cela me procure un certain apaisement mais cela ne va pas plus loin et je suis certaine que pour la majorité des femmes qui possèdent un reborn, il en est de même. On change leur tenue parfois parce qu’on se lasse de les voir habillés avec les mêmes vêtements, mais c’est tout. Donc qu’on nous laisse libres d’assouvir notre passion « qui ne fait de mal à personne », au grand bonheur de toutes les reborneuses, véritables artistes qui font un travail remarquable, sous leurs doigts de fée, un simple kit se transforme en bébé!!!!!!!!!
    Après chacun est libre d’aimer ou de ne pas aimer. C’est comme pour tout, il en faut pour tous les goûts…

  5. boz valerie dit :

    J’ai bien aimé ce petit documentaire qui explique ce qu’est le bebe reborn Moi même l’ayant découvert pour palier a ma déception de ne pas arriver a avoir de bébé et faire que des fausses couches suite a des fiv icsi,17embryon de perdu en tt….
    Ces bebes reborn m’ont redonné le moral et l’envie de m’accrocher, leur presence m’est nécessaire, ils ne sont pas chez moi que pour de la collection se sont mes bebes. ils ont des dates de naissance des prénoms des marraines, dorment dans un lit je m’en occupe en fait et les sors aussi a tour de rôle,j ai commencer a avoir mon 1er bebe en octobre 2013 et aujourd’hui j’en suis deja a 12 bebes, je les trouve tous beau et ne peux m’empêcher d adopter.
    Merci aux reborneuses de ce travail qui nous comble de joie a nous les mamans, merci bcp
    Mme boz 40ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *