17oct

Tabac et grossesse

Catégorie : Santé de bébé
Cigarette et grossesse

Ce n’est un secret pour personne : tabac et grossesse ne font pas bon ménage. Ils sont incompatibles, pourtant près d’1 femme sur 5 fume tout au long de sa grossesse.

La dépendance à la cigarette reste présente durant la grossesse. Environ la moitié des fumeuses arrêtent le tabac durant 9 mois.


Au quotidien, le tabac détériore la santé de la femme enceinte mais également celle de son bébé. Les métaux lourds et les substances toxiques atteignent le fœtus, passant outre le placenta.

L’enfant est victime de tabagisme passif, ce qui fait courir des risques in utero. Certaines femmes se disent incapables d’arrêter durant une aussi longue période. C’est pourquoi des consultations avec un médecin tabacologue ou le suivi de méthodes de sevrage sont des outils pour arrêter le tabac, le temps de la grossesse.

Les risques liés à la consommation de tabac

La composition d’une cigarette est à faire pâlir, tant cette derniere est faite d’éléments toxiques. Elle, contient des substances cancérigènes et des éléments radioactifs. On retrouve, entre autres, des métaux comme le nickel ou cadmium, interdit aux Etats-Unis pour sa dangerosité et la nicotine. Cette dernière se retrouve dans le corps, sous la forme de cotinine : le sang, les urines, la salive et les cheveux. Comme bébé absorbe tout, le lait maternel et le liquide amniotique contiennent également de la cotinine.

Le tabagisme passif est un phénomène auquel un grand nombre d’enfants sont confrontés. Il provoque la baisse des défenses immunitaires, l’apparition de terrain allergique ou d’asthme. En effet, la fumée est nocive en raison de traces de gaz carbonique, d’hydrocarbures et même de monoxyde de carbone, qui est un gaz mortel.

Le tabac au cours de la grossesse peut entraîner des désagréments pour les futures mamans : infections dentaires et vergetures. Toutefois, les risques sont minimes, en comparaison de ceux qu’elle fait courir à bébé.

Le fœtus est un petit être en devenir qui a besoin d’être protégé. L’hygiène de vie de la femme enceinte contribue largement au bon développement de l’enfant. En fumant, la future maman fait courir des sérieux risques à bébé :

  • Une fausse couche : Le risque de faire une fausse couche est multiplié par deux, pour les mamans fumeuses.
  • Un enfant prématuré : Une femme enceinte multiplie par 3, le risque d’accoucher avant les 34 semaines, en cas de tabagisme.
  • Une malformation ou un retard de croissance en fonction de la consommation de tabac quotidien. Le tabac a un retentissement significatif sur le développement du bébé.
  • La tachycardie in utero et la détresse respiratoire. La consommation de cigarettes entraîne des conséquences cardiaques et respiratoires graves sur l’enfant.
  • La mort fœtale in utero.

Le tabagisme durant la grossesse a des conséquences graves, qui vont au-delà de la vie in utero de l’enfant. Le risque de mort subite du nourrisson est multiplié. L’enfant peut également être victime d’apnées du sommeil.

Le sevrage tabagique, la solution idéale avant la grossesse

Sortir de l’engrenage de la cigarette, le temps de la grossesse est extrêmement laborieux, pour les femmes enceintes.

La motivation est l’élément premier pour réussir son sevrage tabagique. Quoi de mieux que l’arrivée d’un bébé pour donner de la détermination ? L’idéal est d’anticiper avant la conception de l’enfant. Il est essentiel de ne pas surestimer ses capacités pour arrêter le tabac. Toutefois, la motivation n’est pas toujours au rendez-vous, avant la présence de l’enfant in utero. Un arrêt du tabac, au cours du premier trimestre de grossesse, est déjà satisfaisant.

L’accompagnement médical est un atout pour réussir son sevrage tabagique. Sous différents aspects, un médecin tabacologue évalue la dépendance physique et psychique de la maman fumeuse, tout en tenant compte de son histoire. Les délais pour décrocher un rendez-vous sont assez longs, pour une consultation hospitalière. Cette dernière se solde par un traitement de substituts nicotiniques, sous forme de patchs ou de gommes à mâcher. Le suivi devra se faire durant toute la grossesse, afin de limiter le risque de reprise du tabac.

En vidéo

Annexe : Conférence grossesse et tabac

6 Commentaires à Tabac et grossesse

  1. LED vergetures dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article. C’est vrai, le tabac est nocif pour bébé. Du côté de la mère, en plus des vergetures, il accélère aussi le vieillissement de la peau.

  2. laure de faire part naissance dit :

    Le tabagisme est mauvais pour le bébé et pour la mère. Je me demande toutefois si les substituts nicotiniques vont-ils vraiment aider la femme enceinte dans son sevrage tabagique ? Ne va t-elle pas fumer de nouveau?

  3. hicham benali dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article. C’est vrai, le tabac est nocif pour bébé. Du côté de la mère, en plus des vergetures, il accélère aussi le vieillissement de la peau.

  4. www.iconeby.fr dit :

    C’est tout à fait évident que la cigarette est interdite durant la grossesse et l’allaitement. Les femmes qui ne respectent pas ces choses ne méritent pas d’être mère, malgré ce qu’elles ont pu traverser, il n’y a aucune excuse, le fœtus sera la première victime après la mère.

  5. couteau dit :

    Merci pour cet article. C’est vrai, le tabac est nocif pour bébé. Du côté de la mère, en plus des vergetures, il accélère aussi le vieillissement de la peau.

  6. aes67 dit :

    J’ai moi même arrêté la cigarette lorsque je suis tombé enceinte.
    Même après la naissance, fumer proche de son enfant c’est l’intoxiquer et l’accoutumer au tabac.

    Merci pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *